Web-entrepreneuriat

Web-entrepreneuriat : Entre Rêve et Réalité

Publié le

Vous en avez assez de lire des titres putaclic ? En réalité, les « Veux-tu gagner 100 000€ avec le web-entrepreneuriat en quelques jours ET sans rien faire ? » fleurissent sur la toile. Alors, ce qu’il se passe c’est que vous êtes perdu entre fantasmes et faits concrets. Vous ne savez plus sur quel pied danser, n’est-ce pas ? Mais alors, peut-on vraiment devenir un web-entrepreneur à succès et vivre de ces revenus ?

La Patience : Pas de Bras, Pas de Chocolat

Quand on lit à tous vas que devenir riche sur internet est un jeu d’enfants, et qu’en plus, il n’y a rien à faire, ça porte à confusion, hein ? Pourtant, il y a une part de vérité dans tout ça.

Soyons clair : vous voulez créer un business et mettre la main sur le marché du web-entrepreneuriat ? Le but de cet article n’est pas de vous vendre du rêve, ni de plomber votre moral. Alors, faisons le point sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Pénétrer dans le monde des web-entrepreneurs n’est pas un club privé

Vous n’avez pas besoin d’avoir fait de longues études et d’être tout droit sorti d’une école prestigieuse pour trouver une idée de business en ligne qui fonctionne.

En fait, contrairement à de nombreux terrains, ici ce n’est pas la loi du plus fort qui règne. Pour devenir web-entrepreneur, c’est la loi du plus stratégique qui compte. Si vous proposez un service ou un produit intéressant, en ciblant bien votre persona, c’est dans la poche.

Réussir sur le web ne se fera JAMAIS sans efforts

D’abord, il faut se créer une audience fidèle et trouver le moyen de la transformer en clientèle. Puis, vient la recherche d’un produit rentable, et tout cela sur le long terme… Pensez-vous réellement que ça se fera tout seul ? Non seulement, toutes ces procédures prennent du temps, mais en plus, vous devez faire preuve de patience.

Devenir riche en 2 jours est un fantasme

Oui, vous pouvez trouver LE produit qui cartonne et faire exploser vos ventes en seulement quelques jours. Mais ce n’est pas une généralité. Le vrai souci, c’est qu’on ne cherche pas à apporter de la valeur.

On s’associe automatiquement à une personne en utilisant le même produit. Pourquoi ? Elle a eu un franc succès alors on pense marcher sur ses pas et obtenir les mêmes résultats. De plus, il y a tellement de variables en jeu que nous ne pouvons pas savoir à l’avance le résultat final.

Échouer sur un plan ne vous rend pas moins méritant

Vous devez partir en vous disant que si ça fonctionne, tant mieux. Et, si ce n’est pas le cas, il faut analyser la situation pour en tirer le problème et le résoudre. Ainsi, inutile de préciser que chaque web-entrepreneur se définit par un parcours différent sur la toile et une expérience qui lui est propre. Dans tous les cas, il n’est certainement pas arrivé là sans une once d’efforts.

La méthode : sans elle, faites une croix sur votre avenir de web-entrepreneur

Vous voulez un fait ? On peut (très) bien gagner sa vie dans le web-entrepreneuriat.

Pour cela, les moyens d’y parvenir sont nombreux. Par ailleurs, se lancer tête baissée n’est pas la bonne solution. Vous devez étudier une stratégie, la tester et passer à l’action. Finalement, si elle ne marche pas, eh bien tant pis. Il faut rebondir et ne pas vous abattre.

Mais alors, comment bien faire ?

Vous êtes largués ? Illustrons tout cela par un exemple très simple. Dans la réalité, la plupart des personnes qui désirent se lancer sur le marché du web-entrepreneuriat décident, un jour ou l’autre, de créer un produit, puis de le vendre. Donc, apporter de la valeur, c’est ce qui paye.

Pourtant, vous avez deux façons de procéder. Dans la première, vous passez des jours et des nuits entières à trouver la meilleure idée de produit. Et encore autant de temps pour créer une stratégie et lancer vos ventes.

Résultat : vous n’avez pas d’audience qualifiée, et après le boom du lancement, vous tombez vite aux oubliettes. En conclusion, vous avez perdu un temps précieux, votre moral est en miettes, et vous clamez à ceux qui veulent prendre un bon départ dans le web-entrepreneuriat que réussir dans ce domaine est un leurre.  

Vous avez détecté la faille ? Alors, plutôt que de perdre votre temps à créer un produit qui déchire, pourquoi ne pas commencer par établir une audience ? Puis, cibler son problème profond pour en tirer un produit parfaitement adapté. De cette manière, vous savez combien de personnes sont intéressées par votre service ou produit, et ce, avant même de le lancer. Plutôt cool, non ?

Bref. Tout ça pour dire que réussir en tant que web-entrepreneur est loin d’être une promesse sans fondements.

Et on en retient quoi ?

Tout le monde peut gagner de l’argent sur internet, prétendre le contraire serait un mensonge. Mais, là où ça se corse c’est lorsqu’il faut créer une vraie valeur pour les internautes.

Enfin, arriver à vivre aisément de vos revenus de web-entrepreneur n’est pas un pari gagné pour tous.

Sachez que vous ne pouvez pas espérer vous faire une place dans le web-entrepreneuriat si :

    • vous pensez gagner de l’argent sans vous retrousser les manches ;
    • calquer votre destin sur internet sur le parcours de quelqu’un d’autre est une habitude pour vous ;
    • vos peurs vous paralysent et vous empêchent de vous lancer ;
    • il vous faut réfléchir 1000 fois avant de proposer votre valeur ;
    • vous avancez sans aucun but ni mode d’emploi.

Ah oui, une autre chose : il n’existe pas de grand secret pour entrer dans le clan des web-entrepreneurs qui ont réussi. Ceux qui vous font croire ça veulent vous vendre du rêve. Voyez plutôt : vous allez payer des milliers d’euros pour découvrir THE secret de la réussite dans le web-entrepreneuriat, et à la fin, vous serez tellement noyé dans ces centaines d’informations que vous allez faire du sur-place.

Alors pourquoi payer pour des formations ?

On a dit qu’il n’y a pas de secret, mais ça ne veut pas dire qu’il faut foncer dans le tas sans apprendre un minimum d’informations. Il y a bel et bien des méthodes testées et approuvées. En fait, on peut même dire que prendre le chemin du web-entrepreneuriat avec des bagages solides est plus fructueux.

Dans cet esprit, bénéficier de l’expérience de patrons du web pour gagner des années précieuses et lancer rapidement votre projet en ligne, ça c’est intéressant. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

La plupart des blogueurs à succès sont partis de rien, ou presque, pour en arriver là où ils en sont aujourd’hui. Pour cela, ils ont avalés des centaines d’articles, lu plusieurs dizaines de livres sur le web-marketing, et peut-être même testé autant de stratégies différentes pour tomber sur la bonne manière de procéder. Ainsi, ils vous proposent de payer pour disposer d’une longueur d’avance afin que vous puissiez démarrer un business dans le web-entrepreneuriat avec des fondations solides.

“Je peux faire quoi sur le web” ?

En fait, vous avez des dizaines de métiers possibles sur le web. Alors, pourquoi l’un d’eux ne pourrait pas être à votre portée ? Vous pouvez apprendre la rédaction web SEO pour proposer vos services et vous constituer une clientèle fidèle.

D’autre part, vous pouvez utiliser l’affiliation pour générer de très bons premiers revenus sur internet, et pourquoi pas combiner les deux.

Également, devenir copywriter est une excellente source de revenus en ligne pour travailler à votre compte sans patron.

Vous avez encore la possibilité de mettre en ligne votre commerce et de vendre vos produits. En réalité, que vous proposiez un service ou de la vente concrète de produits, vous avez toutes vos chances. Une seule condition : vous devez vous en donner l’opportunité.

Pour être clair, il n’y a pas un seul domaine enclin au succès sur internet, mais bien des dizaines. En revanche, ce qui est important avant toute chose est de définir la niche de votre site, afin de trouver une audience qualifiée. Ensuite, lorsque vous ciblez le problème de vos prospects, vous pouvez leur apporter un produit capable de résoudre leur problématique principale. Enfin, après avoir évalué le nombre de ventes potentielles, vous pouvez vous lancer sereinement dans l’étape officielle de la mise en vente.

Vous avez bien pris vos notes ? Gardez en tête que laisser une trace dans le web-entrepreneuriat est loin d’être un fantasme, et encore moins, un rêve de gosse. Croyez-le ou non, mais les exemples dans ce domaine ne sont pas ce qui manque. Honnêtement, le web est un monde pourtant peu connu et il est encore temps de vous y créer une place, et surtout d’y rester. Fixez-vous des objectifs concrets et réalistes, et ne soyez jamais déçu de votre avancement. Tout est bon à prendre : au mieux, vous passez à l’étape supérieure, et au pire, vous êtes armé pour surmonter les prochaines difficultés sur le long chemin du web. Alors, quelle est la prochaine étape dans votre programme de freelance ?

Rédaction web

Rédaction Web | Interview : Un Métier O.V.N.I ?

Publié le
Si vous êtes rédacteur web, attendez-vous à devenir le E.T d'aujourd'hui...

Dans une société où nous sommes conditionnés au métro-boulot-dodo, encourager l’entrepreneuriat freelance, prend souvent des airs de challenge. Entreprendre au féminin, voici ce pourquoi j’ai choisi la rédaction web. Maman de deux enfants, je me suis lancée le défi de séduire le monde du web à travers ce site. Mon but ? Prouver que l’on peut vivre d’une passion, dans le respect de nos convictions personnelles. Prêt à découvrir les facettes d’un métier O.V.N.I ?

En quoi consiste la rédaction web ?

Associé à tort au journalisme et à la presse écrite, le métier de rédacteur web n’a pas les mêmes conditions. En effet, écrire pour le web demande une certaine fluidité du langage. Il faut apprendre à adapter le ton en fonction de l’audience. Mais avant tout, cela demande une maîtrise accrue de l’orthographe, de la grammaire et de la typographie.

Dans cet esprit, la rédaction web s’apparente plutôt au langage parlé. Enfin… vous n’êtes pas non plus en conversation avec votre journal intime…

Alors, votre mission est simple puisque vous devez rédiger pour des clients. Vous me direz, mais quels clients ? Eh bien, c’est à vous de les trouver.

La recherche de prospects fait partie intégrante du boulot de rédactrice web. Et le Graal, c’est bien sûr de signer des contrats sur le long terme.

En parlant de contrats, vous avez deux possibilités. Soit, vous optez pour le salariat en rédigeant en entreprise. Ou alors, vous allez où le vent vous mène en choisissant de devenir freelance. Dans tous les cas, le constat est le même. C’est votre talent, votre style et votre plume qui feront la différence.

Quelles sont les plateformes sur lesquelles je travaille ?

Le Rédacteur Web Débutant

Vous pouvez commencer la rédaction avec des plateformes mais ce passage est plutôt un entraînement. Soyons honnête, si vous pouvez vous satisfaire de gagner des cacahuètes, les plateformes seront faites pour vous…

Cependant, elles sont un excellent moyen de vous familiariser avec les pré-requis de la rédaction web. Et en plus, vous y apprendrez les bases du référencement naturel.

Le réfé… quoi ? Le référencement naturel c’est un peu la baguette magique du web. Si vous voulez perdurer sur le web, vos textes doivent avoir une âme (déjà…). Et surtout, ils doivent être optimisés pour le référencement naturel.

En d’autres mots, vous devez apprendre comment permettre à une page web d’apparaître dans les premiers résultats de Google. Etant donné qu’il s’agit du moteur de recherche qui fait l’unanimité, les articles doivent avoir un bon classement. Je vous en dis plus dans cet article sur le référencement naturel.

Dans mon cas, je n’ai plus mis la main sur les plateformes de rédaction depuis que je démarche les clients. Par contre, comme beaucoup d’autres rédacteurs web, j’ai commencé sur Textbroker et Scribeur.

Prendre son envol

Après une bonne centaine de commandes traitées sur ces plateformes, je me sentais parée pour me lancer (pour de vrai !). Aujourd’hui, les seules plateformes de rédaction que j’utilise régulièrement sont Bulldoz et Wriiters. Contrairement aux précédentes, c’est le rédacteur qui fixe ses propres tarifs.

Avec mon expérience, je peux désormais dire qu’il vaut mieux se faire sa propre vision des plateformes. Eh oui, chaque parcours est différent et c’est bien là l’erreur que font de nombreux rédacteurs en herbe. Certains gagnent l’équivalent d’un SMIC en traitant uniquement des commandes sur les plateformes de rédaction. Pour d’autres c’est loin d’être suffisant.

Pour moi, la rédaction web offre tellement d’opportunités que lui créer un cadre et des limites est la sous-estimer. Vous n’avez de limites que celles que vous vous fixez. Mais pour une raison évidente, je conseille vivement de se familiariser avec le démarchage de clients.

À ce stade, la vraie question à vous poser est : je veux faire quoi de ce métier entre mes mains ?

Comment ai-je Connu la Rédaction Web ?

Le Monde du Web est un Océan

Inutile de préciser que la rédaction web m’étaient inconnue. Plus généralement, je ne connaissais pas grand chose des métiers du web il y a encore quelques mois.

En fait, “inconnus” n’est pas le bon terme. Je savais qu’on pouvait avoir une chaîne Youtube et gagner quelques sommes. Ou encore, tenir un site plus ou moins populaire. Par contre, gagner sa vie sur le web, je pensais que c’était un mythe. Franchement, combien de personnes croient en ce potentiel ?

Je le vois juste avec l’annonce de mon projet à mes proches au départ. On vous regarde avec des gros yeux en vous disant que c’est une arnaque. Pire, la perte d’un temps précieux et d’économies durement accumulées.

Pour ma part, j’ai découvert la rédaction web par pur hasard. Enfin, le hasard que j’associe au destin…

Les Raisons qui m’ont poussée à la Rédaction Web

J’étais dans une période difficile, une de ces dépressions associées au baby blues. Mais en réalité, j’avais besoin d’une pause bien méritée dans ma vie. Et aussi, l’envie de penser un peu à moi, à la femme que je voulais être.

Et puis honnêtement, avoir une vie professionnelle comblée en France en tant que femme voilée n’est pas super courant…

En errant sur Facebook, je suis tombée sur un article témoignage qui m’a redonné de l’espoir et de nouveaux projets. Il s’agissait du parcours d’une jeune femme voilée, comme moi, Emma du site Ambitions Féminines pour qui la rédaction web a visiblement réussi.

Tout de suite, je me suis reconnue dans son témoignage. J’en tirais une seule conclusion : si elle a pu s’en sortir avec la rédaction web, alors pourquoi pas moi ? Elle parlait d’une formation en ligne complète pour apprendre la rédaction web. Celle-ci permettait de commencer immédiatement à trouver des clients et à gagner de l’argent.

Je ne m’en rendais pas compte sur le coup mais j’avais trouvé une seule solution à 3 problèmes :

  1. travailler avec mon voile ;
  2. avoir une activité professionnelle en gardant mes enfants ;
  3. gagner de l’argent dans l’immédiat.

Autant vous dire que j’ai sauté sur l’occasion. Sérieusement, vous en connaissez beaucoup vous des métiers où vous pouvez concilier tout ça ? 

Combien d’heures dois-je travailler par semaine ?

En rédaction web, je ne calcule pas mes heures de travail sur une semaine, mais plutôt à la journée. En plus, je ne considère même pas mon métier comme tel. Alors si comme moi vous voulez travailler en freelance, c’est à vous de définir vos propres horaires de travail. En fonction de votre cadre et de vos besoins, vous devrez trouver votre rythme.

Personnellement, j’ai commencé la rédaction web lorsque ma petite dernière avait 5 mois. Autant dire que je ne travaillais que lorsque j’avais un moment pour souffler… Lors de sa sieste, le soir ou le matin étaient gardés pour la rédaction web.

Maintenant qu’elle a fêté sa première année, je peux rédiger même lorsque mes filles sont à côté de moi. Je dirais donc que je travaille 4 ou 5 heures par jour. Mais en incluant mon site et la rédaction pure de quelques articles, je perds vite le compte ^^.

Sinon, j’accorde un peu de temps chaque jour à la gestion de mes mails. Vous devez aussi réserver un créneau pour les réseaux sociaux et votre progression. Eh oui, il est important d’en apprendre toujours plus pour gravir les échelons.

Pour cela, je pense que visionner des vidéos et faire un tour sur quelques sites est un avantage. Vous pouvez aussi lire des livres numériques et des articles pour vos projets.

Enfin, prendre une petite demi-heure pour démarcher de nouveaux clients est à prévoir dans votre emploi du temps. Toutes ces actions sont essentielles si vous espérez un jour vivre de la rédaction web.

Quel est le salaire mensuel que l’on peut espérer avec la rédaction web ?

Vous êtes la seule personnes à décider de la réponse à cette question. Je dirais que vous pouvez gagner 600 euros comme 3000 euros, c’est très variable. Tout dépendra de vos compétences en rédaction web et de votre investissement. Il est évident qu’avec une demi-journée par jour, vous ne gagnerez pas le même salaire que du matin au soir.

Par ailleurs, vous êtes maître de vos tarifs. Si vous facturez 2 cts le mot, vous n’aurez pas les mêmes gains qu’avec 6 ou 8 cts le mot. Par la suite, vous pourrez même facturer 10 cts le mot et plus. Lorsque vous aurez acquis une certaine maniabilité des lettres, vous gagnerez en confiance.

Et avec un portefeuille client solide, vous pourrez affirmer vos tarifs. Personnellement, je préfère adopter la transparence et être claire sur la question. Si vous n’êtes pas prêt à commencer avec le minimum, n’espérez pas vivre un jour de la rédaction web.

Attention, rien à voir avec casser vos prix et accepter tout et n’importe quoi. Par contre, augmenter vos tarifs progressivement et proportionnellement à vos compétences est une étape obligatoire. En comparant mon parcours à celui d’autres rédacteurs web, je ne prétends pas vivre de la rédaction web.

Je suis convaincue qu’il n’y a qu’une étape entre gagner de belles sommes avec la rédaction web et en vivre. Vous n’avez qu’à suivre mon parcours sur le blog pour connaître le fin mot de l’histoire ;).

Quels sont les avantages et inconvénients du métier de rédactrice web ?

Les plus

Les avantages sont nombreux puisque je peux travailler de chez moi et aux côtés de mes enfants. Également, je fais quelque chose que j’aime et qui m’apporte personnellement. J’ai toujours pensé que l’écriture est le début de toute chose. Et en plus, je travaille dans un cadre sain et où je suis à l’aise. On aime mes écrits et ce qu’il y a dans ma tête, pas dessus, et ça n’a pas de prix.

Par ailleurs, je garde une ou deux journées par semaine rien que pour ma famille. Je ne veux pas que mon travail soit l’acteur principal de ma vie. Et lorsque je décroche des écrans, je veux le faire totalement. Cela veut dire pas de messages ni de réponses à des mails, sauf en cas d’urgence (très rare).

Les moins

En revanche, il ne faut pas que cette passion bascule vers l’obsession. J’ai choisi ce métier pour les avantages cités. Alors, si je dois travailler au point d’en oublier mes responsabilités, je n’ai alors rien gagné du tout. Parfois, je ne vois pas le temps passer et je travaille donc plus qu’il ne le faut. Il faut savoir mettre des limites pour garder un équilibre dans votre vie. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde.

Dans le même esprit, un tel métier demande une organisation réfléchie, personnalisée, et bien entendue, respectée. Si vous voulez gagner de l’argent avec la rédaction web, il faut rédiger, et la procrastination est donc à bannir.

Par contre, je travaille réellement sur l’impact des écrans sur la santé et l’éducation des enfants. Je n’imagine pas inculquer à mes enfants les valeurs de la vie en famille, scotchée à un écran. J’essaye donc de donner à chaque chose le temps qu’elle mérite. Pour cela, je prends soin d’expliquer à ma fille que je dois travailler un peu pour être tout à elle.

Vous devez saisir que les avantages et les inconvénients de la rédaction web, c’est vous qui les créez. Et quelque soit le problème, vous pouvez y trouver des solutions adaptées.

Demandez-vous si le jeu en vaut la chandelle, si vous avez plus à y gagner qu’à y perdre. Et si la réponse est positive, alors n’attendez rien de personne et ne doutez pas une minute de vos compétences. Très franchement, votre parcours ne dépend QUE de vous : si vous choisissez d’affronter les épreuves, vous en serez vite récompensé. Et si vous préférez abandonner, ou pire, de ne pas essayer, vous serez la première personne à le regretter. Alors faites le choix qui vous rendra heureux, et rien d’autre.

Développement personnel

Motivation | Les 7 Clés du Bonheur​

Publié le
Suivez les 7 clés qui mènent au bonheur.

Qui peut assurer que le bonheur frappe à sa porte 7 jours par semaine ? Pas facile de garder sa lanterne bien levée lorsque tout semble contre nous. Heureusement, le cerveau est un organe mystérieusement puissant pour changer le cours des événements. Être heureux, ça s’apprivoise. Le bonheur est une graine qu’on choisit de laisser germer pour en faire une fleur resplendissante, ou non. Découvrez 7 clés qui vous mèneront à VOTRE bonheur.

1/ Avoir Confiance en Soi

Comment peut-on imaginer que le bonheur est proportionnellement lié aux autres ? Dès que vous comprendrez que votre bonheur ne dépend que de vous, vous pourrez faire les causes pour l’atteindre. L’estime de soi est une valeur plus difficile à avoir qu’il n’y paraît. Et puis, lorsque l’on est perpétuellement soumis au jugement des autres, à ce que va dire telle personne si je fais telle chose, il est évident qu’on en oublie la raison qui nous pousse à être ce que l’on est.

Votre passé fait partie intégrante de vous : vous ne pouvez ni vous en débarrasser, ni oublier qu’il a été. Par contre, vous pouvez décider d’apprendre de vos erreurs et de vous construire un lendemain plus prometteur. Ne donnez pas d’importance aux préjugés, les “on dit” ont la vie dure. Vous savez qui vous êtes, d’où vous venez et ce que vous valez ? C’est la seule chose dont vous avez réellement besoin pour trouver les clés du bonheur.

2/ Adopter le Positivisme

Sachez que votre moral joue un rôle indéniable sur la tournure que prendra votre journée. Vous n’avez jamais remarqué, les jours où vous vous levez du mauvais pied, vous conditionnez votre cerveau à ce que la journée se passe mal. Et qu’est-ce qui arrive en fin de compte ? Eh bien, effectivement, la journée se déroule exactement comme vous l’avez prévue. Pourquoi ? Vous vous êtes mis en tête que cette journée est mauvaise et qu’il va s’y passer quelque chose. Alors, toute la journée vous n’attendez que cette chose. Lorsque vous vient l’idée que vous allez passer une journée déprimante, conditionnez-vous à ce qu’elle soit tout le contraire. Si votre programme ne vous plaît pas, alors annulez-le. Pourquoi est-ce si difficile de dire non ?

3/ Être Bienveillant envers Soi-même

Nous passons notre enfance à apprendre des valeurs essentielles : la bonté, la bienveillance, le pardon… Vous voyez le problème ? On nous pousse à appliquer ces valeurs au quotidien, avec notre famille, nos amis, nos voisins, la boulangère… Mais pourquoi on ne nous apprend pas à les appliquer sur notre propre personne ? Vous êtes bienveillant avec votre amie qui vient de vous raconter la triste période qu’elle endure, mais lorsque vous tombez dans la même situation, votre jugement est tout autre. Soyez doux envers vous-même, relâchez la pression et vous verrez très vite les résultats.

4/ Ne Pas Viser la Perfection

ll n’y a pas plus dévastateur que le perfectionnisme pour vous plomber le moral. Vous en attendez tellement de vous-même que vous placez un poids si énorme sur vos épaules que n’importe quel être humain s’effondrerait. Personne ne vous a demandé de ne pas faire d’erreurs, de n’avoir aucun problème, ou que votre foyer respire le bonheur 365 jours par an. Vous avez le droit de fauter, c’est même bon signe pour vous, et au moins, vous avez essayé. Alors, prenez une looongue inspiration et faites tomber toute cette charge de vos épaules. Vous verrez, on avance mieux et plus loin lorsque l’on est léger.

5/ Utiliser la Loi de Pareto

Le bonheur est intimement lié au développement personnel. Ainsi, lorsque vous serez pleinement épanoui, vous pourrez aspirer au bonheur.

Connaissez-vous le principe de Pareto ? En fait, la règle du 80/20 est applicable au quotidien, même si elle est bien plus connue dans le marketing. Elle suggère qu’une majorité des produits est causée par une minorité de valeurs.

Par exemple, vous avez constaté que dans votre vie, vos amis Paul et Lilia vous apportent beaucoup, bien plus que d’autres activités que vous faites. Alors concentrez-vous sur ces relations. Ce qui vous apporte du bonheur gardez-le, et ce qui vous mène aux problèmes, remplacez-le. Ne gardez que l’essentiel dans votre vie, faites le tri et voyez où cela vous mène.

6/ Se Fixer des Objectifs régulièrement

Vous avez remarqué qu’on avance bien mieux lorsque l’on sait où l’on va, n’est-ce pas ? Maintenant que vous avez fait ce constat, il vous faut agir. Mettez-vous en tête chaque jour d’atteindre un objectif précis. Pour cela, vous pouvez trouver des grandes étapes à franchir par semaine et les partager en petites tâches à effectuer par jour. Se fixer des objectifs est une très bonne chose pour prendre soin de sa motivation et entamer une journée avec entrain. Il faut cependant veiller à garder des objectifs concrets et réalisables pour ne pas obtenir l’effet inverse. En principe, tout le monde doit avoir un but précis dans la vie. Si vous n’en avez pas, vous avez trouvé votre première préoccupation : vous devez chercher un objectif qui vous motive à être heureux.

7/ Laisser Place à la Méditation

On entend souvent qu’on a besoin d’un esprit sain dans un corps sain, ce qui est loin d’être faux. Tout comme le corps, votre esprit a besoin de souffler un coup. Vous enfouissez tout en vous. Vous ne déchargez pas ce qui est négatif. Résultat ? Votre esprit s’emplit encore et encore, jusque la dépression. Prendre quelques minutes quotidiennes pour évacuer le stress et décrocher de votre routine est une voie vers le bonheur. Optez pour un endroit agréable et gardez-vous une petite pause dans votre journée à cet endroit précis. Vous pouvez prendre votre café du matin très tôt et assister au lever du soleil. Vous aurez alors largement le temps de méditer sur votre vie, vos acquis et vos objectifs à venir.

Tout le monde cherche le bonheur, mais très peu de personnes sont prêtes à reprendre leur vie en main pour le trouver. Et encore moins le sont pour sortir de leur zone de confort et réaliser qu’elles n’ont atteint aucun de leurs objectifs. Si vous voulez atteindre l’épanouissement personnel, commencez par trouver ces 7 clés du bonheur. Comme l’a si bien dit Voltaire dans Candide ou l’Optimisme : “Il faut cultiver notre jardin”.