Web-entrepreneuriat

7 Erreurs Fatales lors de la Signature d’un Contrat​

Les erreurs fatales lors de la signature d'un contrat peuvent coûter très cher.

Un entretien à l’horizon ? Pour bien préparer ce moment souvent attendu avec un stress incontrôlable, mieux vaut être mis au courant des erreurs à ne surtout pas faire. Vous voulez réellement cette mission ? Mettez toutes les chances de votre côté en évitant de commettre ces 7 erreurs fatales lors de la signature d’un contrat.

Erreurs Fatales lors de la Signature d’un Contrat : arriver en retard

Cette première erreur était attendue en tête de liste, mais il est pourtant encore trop répandu d’arriver en retard. Que cela soit pour un entretien téléphonique ou en direct, les minutes de retard vous donnent mauvaise réputation, et c’est le moins que l’on puisse en dire. En plus de sacrifier votre image et votre professionnalisme, vous donnez l’impression que ce contrat n’a pas une grande importance à vos yeux. Si cela devait vous arriver, assurez-vous de présenter de plates excuses à la personne en face de vous.

Trop Attendre

Un contrat, ça se signe à deux. Mais lorsque la personne avec laquelle vous avez conclu le rendez-vous ne pointe pas le bout de son nez, vous avez deux options. Soit, vous décidez de l’attendre, et cela même si votre emploi du temps va en payer le prix fort. Dans ce cas, non seulement vous passez pour le pion à disposition dès que le besoin se fera ressentir, mais vous donnez surtout un très mauvais départ à votre collaboration. Soit, vous vous fixez quelques minutes d’attente, au-delà desquelles vous prenez vos jambes à votre cou et vous fuyez cette rencontre déjà très mal partie. Dans cette situation, la seconde option est bien sûr celle à adopter. N’attendez jamais plus de 15 minutes un client ou un collaborateur. Vous n’avez pas le temps d’attendre : un bon contrat vous en trouverez très certainement un autre.

Partir avec une idée vite forgée

Ne prenez pas le risque de débuter une rencontre professionnelle avec des préjugés sur cette personne ou sur le contrat à venir. Le peu d’échanges que vous avez eus auparavant ne doivent pas interférer dans votre jugement. Si vous vous mettez en tête que telle personne est un mauvais client vous le ferez très certainement ressentir dans vos propos. Il est donc primordial de débuter un entretien avec une conscience neutre et saine, prête à traiter les données que vous allez aborder durant cette rencontre.

Erreurs Fatales lors de la Signature d’un Contrat : parler immédiatement du prix

Que vous prévoyez d’être embauché dans une nouvelle boîte ou que vous espériez conclure une fraîche collaboration, parler des salaires ou des tarifs trop rapidement, fait partie des erreur fatales lors de la signature d’un contrat. Au contraire, vous devez mettre en avant les bénéfices que vous pouvez apporter avec vos actions. Si vous débutez votre entretien sur des chiffres, vous recevrez un mauvais jugement. A l’inverse, lorsque vous argumentez sur ce que l’autre partie perd en ne vous faisant pas confiance, votre tarif passera naturellement mieux. Ce conseil est encore plus applicable si vos prestations sont chères. Une présentation qui justifie votre prix, c’est exactement ce que le client veut entendre.

Devenir la cible d’un interrogatoire

Dans le métier, un entretien doit être une conversation menée à deux, pas un interrogatoire de police. Si vous vous laissez dominer dans cette échange, vous n’avez aucune chance de garder intacte votre image professionnelle. La meilleure chose à faire est donc de vous aussi, poser des questions justifiées et bien orientées. Ainsi, cet échange est mené équitablement et vous montrez votre intérêt pour ce contrat.

Erreurs Fatales lors de la Signature d’un Contrat : manquer de confiance en soi

Il est évident que le stress est une étape presque inévitable lorsqu’il s’agit d’un entretien. Plus le contrat que vous voulez signer est important et plus votre stress ira crescendo. Pourtant, le stress ne doit pas être le signe d’une faille dans la confiance en soi. Les tics et les regards fuyants sont donc à bannir au plus haut point. Votre langage corporel doit dire exactement la même chose que vos mots, et pas tout le contraire. Si vous proposez un produit ou un service soit disant de grande qualité mais que vous bafouez sur les mots et ne savez pas argumenter deux propos sans transpirer du front, vous vous amputez les jambes.

Parler… parler… parler

Poser des questions lors d’un entretien, argumenter sur vos services, ou encore, citer quelques anecdotes pour illustrer vos références, c’est très bien. Là où ça coince, c’est lorsque vous parlez tellement que vous ne laissez pas la personne qui vous fait face en placer une. Ecoutez attentivement les questions qui vous sont posées pour ne pas répondre à côté de la plaque et ainsi faire échouer tous vos plans.

Réussir un entretien, qu’il soit téléphonique ou direct, passe d’abord par la maîtrise des erreurs à éviter à tout prix. Pensez à toujours rester naturel, sans artifices, et à faire ressentir votre valeur à travers vos propos. La suite, ne dépend que de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *