Rédaction web

Rédaction Web | Interview : Un Métier O.V.N.I ?

Le métier de rédacteur web est souvent assimilé comme un métier totalement inconnu, voire O.V.N.I.

Dans une société où nous sommes conditionnés au métro-boulot-dodo, encourager l’entrepreneuriat freelance, prend souvent des airs de challenge. Entreprendre au féminin, voici ce pourquoi j’ai choisi la rédaction web. Maman de deux enfants, je me suis lancée le défi de séduire le monde du web à travers ce site. Mon but ? Prouver que l’on peut vivre d’une passion, dans le respect de nos convictions personnelles. Prêt à découvrir les facettes d’un métier O.V.N.I ?

 

En quoi consiste la rédaction web ?

Associé à tort au journalisme et à la presse écrite, le métier de rédactrice web n’a pas les mêmes conditions. En effet, écrire pour le web demande une certaine fluidité du langage. Il faut apprendre à adapter le ton en fonction de l’audience. Mais avant tout, cela demande une maîtrise accrue de l’orthographe, de la grammaire et de la typographie. 

Dans cet esprit, la rédaction web s’apparente plutôt au langage parlé. Enfin… vous n’êtes pas non plus en conversation avec votre journal intime…

Alors, votre mission est simple puisque vous devez rédiger pour des clients. Vous me direz, mais quels clients ? Eh bien, c’est à vous de les trouver. 

La recherche de prospects fait partie intégrante du boulot de rédactrice web. Et le Graal, c’est bien sûr de signer des contrats sur le long terme

En parlant de contrats, vous avez deux possibilités. Soit, vous optez pour le salariat en rédigeant en entreprise ou vous allez où le vent vous mène en devenant freelance. Dans tous les cas, le constat est le même : c’est votre talent, votre style et votre plume qui feront la différence.

 

Quelles sont les plateformes sur lesquelles je travaille ?

Vous pouvez commencer la rédaction avec des plateformes mais ce passage est plutôt un entraînement. Soyons honnête, si vous pouvez vous satisfaire de gagner des cacahuètes, les plateformes seront faites pour vous…

Cependant, elles sont un excellent moyen de vous familiariser avec les pré-requis de la rédaction web. Et en plus, vous y apprendrez les bases du référencement naturel

Le réfé… quoi ? Le référencement naturel c’est un peu la baguette magique du web. Si vous voulez perdurer sur le web, vos textes doivent avoir une âme (déjà…). Et surtout, ils doivent être optimisés pour le référencement naturel. 

En d’autres mots, vous devez apprendre comment permettre à une page web d’apparaître dans les premiers résultats de Google. Etant donné qu’il s’agit du moteur de recherche qui fait l’unanimité, les articles avec un bon classement ont beaucoup de valeur. Je vous en dis plus dans cet article sur le référencement naturel.

Dans mon cas, je n’ai plus mis la main sur les plateformes de rédaction depuis que je démarche mes propres clients. Par contre, comme beaucoup d’autres rédacteurs web, j’ai commencé sur Textbroker et Scribeur. 

Après une bonne centaine de commandes traitées sur ces deux plateformes, je me sentais suffisamment parée pour me lancer (pour de vrai !). Aujourd’hui, les seules plateformes de rédaction que j’utilise régulièrement sont Bulldoz et Wriiters. Contrairement aux précédentes, c’est le rédacteur qui fixe ses propres tarifs.

Avec mon expérience, je peux désormais dire qu’il vaut mieux se faire sa propre vision des plateformes. Eh oui, chaque parcours est différent et c’est bien là l’erreur que font de nombreux rédacteurs en herbe. Certains gagnent l’équivalent d’un SMIC en traitant uniquement des commandes sur les plateformes de rédaction. Pour d’autres c’est loin d’être suffisant. 

Pour moi, la rédaction web offre tellement d’opportunités que lui créer un cadre et des limites est la sous-estimer. Vous n’avez de limites que celles que vous vous fixez. Mais pour une raison évidente, je conseille vivement de se familiariser avec le démarchage de clients. 

À 

ce stade, la vraie question à vous poser est : je veux faire quoi de ce métier entre mes mains ?

 

Comment ai-je appris ce métier ?

Inutile de préciser que la rédaction web, et plus généralement, les métiers du web m’étaient inconnus il y a encore quelques mois. En fait, « inconnus » n’est pas le bon terme. 

Je savais qu’on pouvait avoir une chaîne Youtube et gagner quelques sommes. Ou encore, tenir un site plus ou moins populaire. Par contre, gagner sa vie sur le web, je pensais que c’était un mythe. Franchement, combien de personnes croient en ce potentiel ? 

Je le vois juste avec l’annonce de mon projet à mes proches au départ. On vous regarde avec des gros yeux en vous disant que c’est une arnaque. Pire, la perte d’un temps précieux et d’économies durement accumulées. 

Pour ma part, j’ai découvert la rédaction web par pur hasard. Enfin, le hasard que j’associe au destin… 

J’étais dans une période difficile, une de ces dépressions associées au baby blues. Mais en réalité, j’avais besoin d’une pause bien méritée dans ma vie. Et aussi, l’envie de penser un peu à moi, à la femme que je voulais être. 

À part ça, on ne peut pas dire qu’avoir une vie professionnelle comblée lorsque l’on est une femme voilée en France est courant. 

En errant sur Facebook, je suis tombée sur un article témoignage qui m’a redonné de l’espoir et de nouveaux projets. Il s’agissait du parcours d’une jeune femme voilée, comme moi, Emma du site Ambitions Féminines pour qui la rédaction web a visiblement réussi.

Tout de suite, je me suis reconnue dans son témoignage. J’en tirais une seule conclusion : si elle a pu s’en sortir avec la rédaction web, alors pourquoi pas moi ? Elle parlait d’une formation en ligne complète pour apprendre la rédaction web. Celle-ci permettait de commencer immédiatement à trouver des clients et à gagner de l’argent.

Je ne m’en rendais pas compte sur le coup mais je venais de trouver une seule solution à 3 problèmes car je pouvais :

  1. travailler avec mon voile ;
  2. avoir une activité professionnelle en gardant mes enfants ;
  3. gagner de l’argent dans l’immédiat.

Autant vous dire que j’ai sauté sur l’occasion. Sérieusement, vous en connaissez beaucoup vous des métiers où vous pouvez respecter vos convictions personnelles, être avec votre famille et (très) bien gagner votre vie ?

 

Combien d’heures dois-je travailler par semaine ?

En rédaction web, je ne calcule pas mes heures de travail sur une semaine, mais plutôt à la journée. En plus, je ne considère même pas mon métier comme tel puisque c’est avec passion que je fais ce que je fais. Alors si comme moi vous voulez travailler en freelance, c’est à vous de définir vos propres horaires de travail en fonction de votre cadre et de vos besoins. 

Personnellement, j’ai commencé la rédaction web lorsque ma petite dernière avait 5 mois, donc je ne travaillais que lorsque j’avais un moment pour souffler. Lors de sa sieste, le soir après leur coucher ou le matin avant leur réveil étaient les moments que je gardais pour la rédaction web. Maintenant qu’elle a fêté sa première année, je peux rédiger même lorsque mes filles sont à côté de moi. Je dirais donc que je travaille 4 ou 5 heures par jour en incluant la mise à jour de mon site et la rédaction pure de quelques articles. 

J’accorde un peu de temps chaque jour à la gestion de mes mails et de mes réseaux sociaux et à ma progression dans la rédaction web. Eh oui, il est important d’en apprendre toujours plus pour gravir les échelons. Pour cela, je pense que visionner les vidéos de pros du métiers, faire un tour sur leurs sites, ou simplement, lire des livres numériques et des articles profitent grandement à mes futurs projets. Enfin, prendre une petite demi-heure pour démarcher de nouveaux clients est aussi à prévoir dans votre emploi du temps si vous espérez un jour vivre de la rédaction web.

  

Quel est le salaire mensuel que l’on peut espérer avec la rédaction web ?

Vous êtes la seule personnes à décider de la réponse à cette question. Je dirais que vous pouvez gagner 600 euros comme 3000 euros, c’est très variable selon vos compétences en rédaction web et votre investissement. Il est évident que si vous ne travaillez qu’une demi-journée par jour vous ne gagnerez pas le même salaire que si vous rédigez du matin au soir. 

Par ailleurs, vous êtes maître de vos tarifs et si vous facturez 2 cts le mot, vous n’aurez pas les mêmes gains qu’avec 5 ou 6 cts le mot. Par la suite, vous pourrez même facturer 10 cts le mot, et plus, lorsque vous aurez acquis une certaine maniabilité des lettres et un portefeuille client solide. Personnellement, je préfère adopter la transparence et être claire sur la question. Si vous n’êtes pas prêt à commencer avec le minimum, n’espérez pas vivre un jour de la rédaction web.

Attention, je ne veux pas dire que vous devez casser vos prix et accepter tout et n’importe quoi dans vos missions de rédaction web, mais augmenter vos tarifs progressivement et proportionnellement à vos compétences est une étape obligatoire. En comparant mon parcours à celui d’autres rédacteurs web, je ne considère pas encore que je vis de la rédaction web. Mais je suis convaincue, qu’il y a une marche entre gagner de belles sommes avec la rédaction web et en vivre pleinement que j’arriverai un jour à monter. Vous n’avez qu’à suivre mon parcours sur le blog pour connaître le fin mot de l’histoire.

 

Quels sont les avantages et inconvénients du métier de rédactrice web ?

Les avantages sont pour moi nombreux puisque je peux travailler de chez moi, aux côtés de mes proches et de mes enfants. Également, je fais quelque chose que j’aime et qui m’apporte personnellement. J’ai toujours pensé que l’écriture est le début de toute chose. Par ailleurs, je travaille dans un cadre sain et où je suis à l’aise. On aime mes écrits et ce qu’il y a dans ma tête, pas dessus, et ça n’a pas de prix.

En revanche, il ne faut pas que cette passion bascule vers l’obsession. J’ai choisi ce métier pour les avantages cités, et si je dois travailler au point d’en oublier mes responsabilités, je n’ai alors rien gagné du tout. Parfois, je ne vois pas le temps passer et je travaille donc plus qu’il ne le faut. Il faut savoir mettre des limites pour garder un équilibre dans votre vie, et ce n’est pas donné à tout le monde. 

Dans le même esprit, un tel métier demande une organisation réfléchie, personnalisée, et bien entendue, respectée. Si vous voulez gagner de l’argent avec la rédaction web, il faut rédiger, et la procrastination est donc à bannir.

 Enfin, l’un des points sur lesquels je travaille réellement est l’impact des écrans sur la santé et sur l’éducation de nos enfants. Je ne m’imagine pas inculquer à mes enfants la vie en famille et le partage des moments sacrés en étant non stop scotchée à un écran. J’essaye donc de donner à chaque chose le temps qu’elle mérite. Pour cela, je prends soin d’expliquer à ma fille que je dois travailler un peu mais qu’ensuite je suis tout à elle. 

Par ailleurs, je garde une ou deux journées par semaine rien que pour ma famille. Je ne veux pas que mon travail soit l’acteur principal de ma vie. Et lorsque je décroche des écrans, je veux le faire totalement, donc pas de messages ni de réponse à des mails sauf en cas d’urgence, et c’est très rarement le cas. Pour conclure, je veux que vous sachiez que les avantages et les inconvénients de la rédaction web, c’est vous qui les créez et qui pouvez y trouver des solutions adaptées.

Demandez-vous si le jeu en vaut la chandelle, si vous avez plus à y gagner qu’à y perdre. Et si la réponse est positive, alors n’attendez rien de personne et ne doutez pas une minute de vos compétences. Très franchement, votre parcours ne dépend QUE de vous : si vous choisissez d’affronter les épreuves, vous en serez vite récompensé. Et si vous optez pour l’autre option, qui est d’abandonner, ou pire, de ne pas essayer, vous serez encore une fois la première personne à le regretter. Alors faites le choix qui vous rendra heureux, et rien d’autre contre.

3 réflexions au sujet de « Rédaction Web | Interview : Un Métier O.V.N.I ? »

Répondre à Emma - Ambitions Féminines Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *