La Rédac&Cie

Mon histoire

"Je suis une jeune maman de deux enfants en bas-âge. Du haut de mes 21 ans, j'ai décidé de me lancer dans le web-entrepreneuriat et de donner un nouveau tournant à ma vie.
Je remets les compteurs à zéro et je décide de me remonter les manches.
Mon objectif ? Gagner ma vie sur internet et accompagner d'autres femmes à le faire.
Avec une âme de rêveuse et des ambitions en tête, je veux prouver qu'être maman n'est pas un sacrifice. Dans une société où la femme est, soit une mère au foyer, ou une femme active, la mumpreneur a du fil à retordre."
Dounia Benjelloun
Fondatrice de La Rédac&Cie

Par où Commencer...

16 ans déjà, et lorsqu’on me demandait ce que je voulais faire plus tard, sans une once d’hésitation, je répondais : médecin.

Cependant, le destin en a décidé autrement. 

Quelques mois avant l’examen du BAC, le décès de mon grand frère m’a cassée dans ma lancée. Bien sûr, je n’avais plus envie de rien : leurs études ils pouvaient se les garder. 

Vu d’ici, je faisais très certainement une dépression. Quoiqu’il en soit, j’ai fait une croix sur mon futur en blouse blanche, mes longues études et tout ce qui va avec.

La Suite ?

L’année suivante, je me suis mariée. Très vite, ma première petite fille naît et les jours s’enchaînent et se ressemblent. 

Mais si… vous les connaissez bien : les nuits blanches, les pleurs sans cesse, la sensation de passer un entretien d’embauche tous les jours…

Presque instinctivement, tu te demandes : suis-je vraiment une bonne mère ? 

Même pas le temps de trouver une réponse correcte à la question, que j’apprends une deuxième grossesse sur le tas.

Bim. C’est le KO pour moi. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette grossesse n’était ni attendue ni voulue. Quelques cernes plus tard et une bonne poignée de nuits blanches, ont eu raison de ce qu’il restait de moi. 

Tiens, le baby-blues frappe à la porte… 

Tu te doutes bien qu’à ce moment là, je ne voyais pas les choses sous cet angle. Non mais franchement, qui penserait pouvoir finir une grossesse, par une bonne vieille dépression ? 

« Tu as bien profité des premiers jours de bébé ? Et bah c’est cadeau, ne me remercie pas ! »

Plus sérieusement, j’ai bien compris que sortir la tête de l’eau serait une douloureuse épreuve.

Du Burn-out à la Descente aux Enfers

Mince, tu pensais que l’histoire se terminait là ?

Comme si deux grossesses rapprochées et un baby blues ne suffisaient pas, nous plongions dans une situation financière délicate.

Mon mari ne travaillait plus et, ni les factures, ni le loyer, n’attendraient que nous trouvions une solution. En plus, avec 2 petites bouches à nourrir, ça ajoute encore un cran de pression…

Très rapidement, je me suis mise à chercher ce que je pourrais faire pour nous sortir de là. Il fallait une activité qui :

  • soit mise en place rapidement : pas le temps ; 

  • ne demande pas d’investissement, tel qu’un capital : pas d’argent ; 

  • me permette de garder mes enfants : la plus petite venait de naître ; 

  • ne m’oblige pas à retirer mon voile : respect de mes convictions.

Quelques recherches sur Internet plus tard, je découvre les métiers du web.

 Mais ça ne s’arrête pas là. Je dois approfondir mes recherches, vérifier mes sources. Honnêtement, j’avais du mal à croire qu’un métier, qui permette autant de libertés, puisse exister. Pourtant, je finis par y croire. Quelle autre solution je pouvais choisir ? 

J’avais hâte que mon mari rentre pour lui annoncer la nouvelle ! Sans surprise, il ne m’a pas crue… Il pensait que c’était une arnaque de générer des revenus sur Internet. Alors, lui faire comprendre que plusieurs personnes l’avaient fait avant moi, dont une maman dans la même situation que la mienne, n’était pas gagné d’avance ! 

Pour avoir les idées plus claires, j’ai fait un rapide bilan. J’étais sûre de 3 choses durant cette mauvaise passe 

  • je suis une mère, oui, mais avant tout, une femme avec des sentiments, des espoirs et des ambitions ;
  • j’ai une occasion de dire STOP
  • je n’aurai pas deux opportunités comme celle-là.

Et je ne sais pas toi, mais moi, je sais saisir une opportunité lorsqu’elle se présente à moi. 

Alors, c’était décidé. Quelques exercices de respiration plus tard et un bon coup de pied aux fesses, et je me lance dans le web-entrepreneuriat.

La Révélation

Découvrir que je pouvais gagner de l’argent sur le web et travailler de chez moi, était la première surprise. Ensuite, j’ai découvert  la rédaction web

Après quelques lectures sur le sujet, je décide que c’est exactement une activité en ligne qui serait faite pour moi.

Mais… par ce qu’il y a toujours un mais… 

La formation en ligne, qui permettait d’aboutir à la solution miracle à notre situation, était coûteuse. Quand je dis coûteuse, bien sûr, c’est par rapport à nos maigres économies. 

Je n’ai pas l’habitude de jouer ma vie au loto. Et si je dois inclure à cette partie, mes enfants et toute ma famille, cela mérite encore plus réflexion…

C’est à ce moment-là que j’apprends que cette formation en rédaction web propose le paiement en 6x. Inutile de te dire que j’ai tout de suite interprété ça comme un signe ^^.

Quelques formalités plus tard et j’intègre le programme de la formation. 

Des Résultats qui ne se font pas Attendre

Très rapidement, j’applique les cours appris et je trouve ma première cliente régulière. Tu t’en doutes, je ne facturai que très peu, mais pour une débutante en rédaction web, c’était bien. 

Avant même la fin de la formation, j’ai rentabilisé son prix. Notre situation financière s’est très vite améliorée, et j’ai pu continuer à me former pour aiguiser mes compétences. 

Côté moral, j’avais enfin pu remonter la pente pour de bon, sans aucun présage de rechute. J’avais découvert une activité qui me permettait de garder mes enfants, tout en gagnant de belles sommes d’argent. 

Mais mes ambitions ne s’arrêtaient pas là. Augmenter nos revenus, c’était bien. Néanmoins, j’avais envie de faire bien plus que ça, en accompagnant d’autres femmes dans cette ascension. 

J’avais réussi à passer de la mère déprimée et dépressive, à une mumpreneur active. Plus encore, je suis passée d’une femme sans ambition, à une femme déterminée à atteindre ses objectifs.

Et je ne compte pas le nombre de changements qui s’annoncent dans ma vie suite à cette formation

J’ai compris que faire une croix sur mes ambitions professionnelles, n’est pas la solution à mes problèmes. 

Je n’ai pas à choisir entre la mère et la femme : je suis les deux. C’est ce combo qui fait de moi la personne que je suis. 

Grâce à cette activité en ligne, j’avais la chance de reprendre ma vie en main. Une opportunité de croire à nouveau en mes compétences et en mes projets d’avenir.  

Enfin, j’avais un but précis à atteindre chaque jour, rien que pour ma satisfaction personnelle. 

Pourquoi j'ai créé La Rédac&Cie ?

Forcément, si tu fais quelques recherches, tu verras que des centaines de milliers de mères mettent fin à leurs projets professionnels. 

Tiens, ça me rappelle quelqu’un…

Alors, j’ai eu envie de me lancer le défi d’accompagner ces mères à suivre le même chemin que moi. 

Bien sûr, chaque parcours est unique. Néanmoins, je pense sincèrement que l’on peut toujours prendre une issue de secours. Exactement comme je l’ai fait avec le web-entrepreneuriat.

Aujourd’hui, j’ai envie de prouver que nos convictions personnelles, ne sont pas un frein à nos projets professionnels. Si nous avons un objectif concret et réalisable en tête, nous pouvons mettre la main dessus.

Peu importe ce que tu portes. Peu importe si tu es étiquetée « atypique » ou non. Tu as le droit d’avoir des projets d’avenir.

Je t’accompagne donc pour que tu puisses faire le grand saut et vivre de tes revenus sur le web

Si tu as eu à faire à des vendeurs de rêve, laisse-les à leur place. Ils ne nous intéressent pas. 

–>Mais si tu n’as pas peur de voir la vérité en face.

–>Si tu es prête à remonter tes manches pour savourer tes résultats. 

–>Et enfin, si tu es décidée à croire que ce projet est bien possible.

Alors, je peux réellement être là pour toi.  

Tu en dis quoi ? Es-tu prête à te lancer dans le web-entrepreneuriat avec moi ?

On se donne rendez-vous sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn