Ou comment décrocher ce fichu téléphone sans avoir l’air d’un imbécile 🥶

*Ting* Tiens, quelqu’un a reçu un nouvel email. 

“Bonjour, 

J’ai découvert votre site web et j’ai vu que vous faisiez X prestations. J’aimerais beaucoup discuter de mon projet avec vous pour une éventuelle collaboration. Quand seriez-vous disponible ?

À bientôt” 

Tu n’as même pas fini de lire, que tu te demandes déjà comment tu vas faire. Aïe, un appel ? Tu détestes parler au téléphone. En fait, c’est même pire. On entendrait à l’autre bout du continent que tu n’es pas à l’aise. 

Et puis tu ne peux pas t’empêcher de repenser à ton dernier appel. Pas très glorieux pour être honnête. Il en manquait peu pour que ton cœur sorte de ta poitrine ce jour-là.

Alors si cet entretien téléphonique doit encore se finir comme ça… Tu préfères passer ton tour. 

Déjà que la communication en général, c’est pas trop ton fort, mais le direct… Coupez tout. 🎬

Et si tu pouvais donner toi-même une date en étant pleinement confiant de tes capacités…

Mieux, si tu pouvais dénicher des conseils pour gérer méchamment un premier appel pro… Ça changerait tout, hein. 

Allez, réponds à cet email. Tout de suite. Dis lui que c’est ok pour demain. Je me charge de te préparer. Marché conclu ? 

Voici une poignée de conseils pratiques pour calmer tes nerfs et ralentir ton petit cœur, pendant l’interminable sonnerie au bout du fil. 

Besoin d’un petit remontant ? Voici quelques conseils pour un Premier appel pro

1 – Prépare un script 

J’entends par là, maintenant. Oui.

Tu en as fais les frais, le stress peut vraiment te faire passer pour un idiot qui ne sait pas de quoi il parle.

Est-ce que je dois citer les 36 “euh”, “hum” que tu as lâchés sans le vouloir ? Sans compter qu’être nerveux c’est quand même un tuto simple pour perdre tes moyens.

Et si tu perds tes moyens, bah… euh… tu deviens vite… hum… incompréhensible.

Certains te diront qu’un script rendra l’appel joué. Qu’est-ce que ça peut faire ? 

Disons qu’écrire un script pour ton appel, sera ta petite bouée de sauvetage.

Plus tu seras à l’aise au téléphone, et moins tu auras à écrire de contenu dans ton script. Et de script tout court, logique.

D’ailleurs, même si tu penses ne pas en avoir besoin, écris au moins les grandes lignes de l’appel. Histoire de garder un fil conducteur que tu pourras retrouver, même si la personne te coupe en te posant des questions.

Ça t’évitera de raccrocher en réalisant que tu n’as pas parlé des points les plus importants. 

Pour écrire ton script, assure-toi de te renseigner un maximum sur l’entreprise. Prépare des questions pertinentes selon ton domaine d’expertise. 

Un autre point important. Si tu cibles bien ton client idéal, tu attireras les bonnes personnes au téléphone. Tu sauras d’avance l’état d’esprit de ton client, ce qu’il recherche, son plus gros problème… Crois-moi, ton client aura vraiment l’impression que tu lis dans ses pensées.

Ah et, si tu veux faire ça bien, le mieux est d’apprendre à maîtriser la psychologie de vente. Je t’explique tout dans cet article

2 – Trouve-toi un miroir (et vite de préférence) 

C’est bon tu es en face ? Alors, script en main. Tu vas devoir t’entraîner et éliminer chaque geste, ou détail qui peut laisser paraître ton malaise. Même si je ne te vois pas à l’autre bout du fil, je peux quand même entendre ton corps lancer un S.O.S.

En général, quand tu reçois ce genre d’appel, tu es seul. Enfin, seul avec un parfait étranger. Et si tu te regardes parler devant ce miroir, tu verras à quel point ta position et ton comportement (autant que ton état d’esprit) vont influencer ce que tu dis. Ou comment tu le dis, si tu préfères. 

Le simple fait de voir un visage humain – ok c’est le tien – pendant que tu parles, te forcera à avoir l’air plus aimable. Étrange ? Attends de voir quand ça marchera. 

3 – Maintenant souris

Rassure-moi, tu ne me prends pas pour une timbrée… Si ?

OK… Bon, passons. 😂

Aucune importance qu’on ne te voit pas sourire pendant ton appel. Le faire change l’intonation de ta voix et te fera paraître plus sincère et désintéressé. Et puis éventuellement, la personne en face ne se demandera pas si tu as besoin d’un massage cardiaque.

Point notable. 

En plus, tu savais que sourire libère des endorphines, alias les hormones du plaisir. Résultat, tu éteins le feu du stress et tu nous fais un appel zeeeeen. 

Ah et arrête de me regarder de travers, ce n’est pas moi qui le dis. C’est eux. 👈🏻 😇

4 – Tiens-toi debout, en action

C’est un entretien téléphonique, pas une punition. Personne ne t’oblige à rester assis.

Surtout quand on sait que le cerveau peut facilement être dupé. En faisant quelque chose pour te changer les idées par exemple.

(Je suis la seule à faire le tour de chez moi au téléphone ?) 

Bref. Si tu te sens à l’aise debout, mets-toi debout. Si tu as l’impression que marcher te rend moins nerveux, fais-le. 

Fais en sorte d’être confiant et de le paraître. 

5 – Choisis ta Power Pose 

Encore des conseils pour un premier appel pro ? Je n’ai pas fini.

Observe les présentateurs, les personnes qui prennent la parole durant des événements, des discours… Ils ont très souvent une pose en particulier avant de prendre la parole. Mains sur les hanches, jambes croisées, en appuie sur une table.

T’as compris le concept. 

Trouve la position à adopter pour tous tes appels avant même de placer ton “allô”. 

6 – Raconte une histoire 

L’appel a commencé. Aux dernières nouvelles, ton cœur n’a pas (encore) succombé. 

Mais tu ne sais pas comment amener tes idées de manière naturelle et logique… Alors, raconte-lui une histoire. Et je ne parle pas de salades. 

Plutôt d’une vraie histoire avec un problème et un dénouement. Si ce n’est pas possible, contente-toi de partager un scénario banal de cause à effet.

Un jour, j’avais un appel et je voulais expliquer à quel point avoir un site et une liste email était important. J’ai tout simplement raconté une anecdote qui m’est arrivé. 

Je vois venir ta curiosité. Donc non, rien de bien fou. C’est juste qu’à l’époque, mon compte Instagram avait été suspendu. Pile quand j’étais à fond sur le contenu de mes réseaux sociaux. Si on fait les comptes, ça faisait plus d’un mois de contenu de perdu. Ce sont des choses qui n’arrivent pas qu’aux autres du coup. 

Pourquoi je n’ai pas pleuré ? J’avais un site et une liste email.

Alors je suis sûre que tu trouveras une histoire, ou un exemple parlant, à raconter pour illustrer tes propos. Sans oublier que tu donneras l’impression de savoir de quoi tu parles. 

7 – Écoute 

Avec le stress, on aura tendance à accélérer notre débit vocal. Et peut-être même à parler plus pour meubler les éventuels blancs.

Alors que tu devrais plutôt écouter attentivement ton client. Tu as besoin de comprendre pourquoi à cet instant T il a eu besoin de toi. Si tu veux l’aider, tu dois cibler au mieux la façon dont tu pourrais le faire. Tu dois tout faire pour que cette personne qui a tenu à te parler de vive voix, se sente écoutée et comprise.

Pour ça, tu devras agir comme si tu n’étais qu’un guide dans la conversation. Tu donnes un petit élément, et tu laisses la personne terminer l’idée pour avoir le fond de sa pensée.

Ce que tu devrais demander : “Qu’est-ce que vous avez déjà essayé avant de me contacter  ? Ça a donné quoi ?” ou, “Là, si vous deviez définir une priorité par rapport à tout ce que vous m’avez dit de votre projet, de quoi s’agirait-il ?”. 

8 – Reformule ce que ton client a dit

Un des meilleurs moyens pour que ton client se sente compris et qu’il réalise que tu sais parfaitement ce qu’il ressent. Si tu as bien écouté ce qu’il t’a dit, ça ne devrait pas être très difficile de mettre des mots sur les émotions et les étapes par lesquelles il est passé. Son approbation ne fera que te conforter dans ta position de professionnel confiant au téléphone. 

9 – Termine l’appel en proposant un plan d’action clair 

Oui, parce que tu n’es pas là pour parler (que) de la pluie et du beau temps. 

Explique-lui la stratégie que tu penses bonne à adopter. S’il y a plusieurs choses à voir, tu connais normalement ses priorités. En partant du principe que tu as posé les bonnes questions. 

Tu peux même lui proposer de réfléchir à ce que vous vous êtes dits. Ça sera l’occasion de fixer un nouvel appel pour faire le point et mettre en marche le plan d’action défini. 

Mais sinon, en parlant d’appel, qu’est-ce qui te paralyse le plus à l’idée de parler au téléphone ? Dis-le-moi en commentaires.

Pin It on Pinterest

Share This