La vraie question, c’est : utilises-tu ta page à propos de la bonne façon ?

Attends. J’oubliais l’essentiel. La page à propos est la deuxième page la plus visitée d’un site.

Et quelque chose me dit que tu ne tires rien du tout du potentiel de la tienne. 

 

Alors, j’espère au moins que tu as une idée de l’argent que tu laisses sur la table. Je ne parle même pas de l’opportunité qu’elle représente pour montrer ton expertise. 

 

Ah et, j’irais encore plus loin : ta page à propos est ta seule chance d’accrocher un premier visiteur à ton univers. 

 

Ouhouu. Est-ce que je dois vraiment préciser que ton rôle était de le transformer en client ? 

 

Maintenant, imagine que ta boîte mail explose de sollicitations. Parfois, simplement pour te complimenter sur l’image de ta marque.

Mais dis-donc ta page à propos n’y serait pas pour quelque chose ? 

 

Allez, file corriger ces erreurs dans ta page à propos et peut-être bien que tu n’auras plus à l’imaginer. 

 

Ne pas définir un objectif clair à la page 

 

Je sais. Je sais. On t’a dit que la page à propos doit seulement présenter ton entreprise. 

 

Mais si ce n’était que ça, tu penses qu’il s’agirait de la 2ème page la plus visitée de ton site (après l’accueil) ? Certainement pas.

Tes clients viennent sur ta page à propos parce qu’ils se posent des questions : 

 

  • Quel est son parcours ? Sa formation ? 

 

Sous entendu : Est-ce que cette personne a les compétences nécessaires pour m’aider ? 

 

  • Quelles sont les valeurs de cette entreprise ? 

 

Sous entendu : Est-ce que je me reconnais en elles ? 

 

  • Qu’est-ce que je vais trouver sur ce site ? 

 

Sous entendu : Est-ce que je vais lire ce que je cherche, ou pas ? 

 

Bref. Quand ta cible atterrit sur ta page à propos, elle a des dizaines de questions en tête. Et l’objectif de ta page doit être clair et défini.

Je veux dire par là que si tu vends une formation, ta page à propos doit me prouver que tu sais de quoi tu parles. 

 

Sans me parler de ta formation toutes les deux phrases en fait. Je précise quand même…

 

De la même façon, en tant que professionnel – photographe, auteur, webdesigner, ou même thérapiste pour chats – le but de ta page à propos est de me donner envie de travailler avec toi. 

 

Un dernier conseil pour la route : une page de ton site = un objectif. 

 

Exploser le ratio “nous”, “je” au lieu de “tu”, “vous”

 

Ça va… 2 sec, je t’explique.


L’une des plus grosses erreurs dans la page à propos, est de ne parler que de toi. Il n’y a qu’à compter les pronoms dans ton texte pour le remarquer. Tu verras que tu parles beaucoup trop de toi et pas assez de ta cible. 

 

La vraie difficulté là-dedans, c’est d’écrire à propos de toi sans que ton client se sente mis à l’écart. 

 

Pour t’aider, commence par te demander le message que tu veux transmettre à ta cible. Quels sont les points forts de ta page à propos ?

Maintenant, prends quelques minutes et pose-toi cette question : Est-ce qu’il existe une autre façon de lui partager ce point-de-vue sans parler de moi ? 

 

Hummm, comme une histoire…

 

Ne pas utiliser le storytelling

 

Voilà. C’est exactement le moyen qu’il te fallait pour parler de ton client sans risquer un hors sujet complet. 

 

Un point méga important. La base pour que ta cible match avec ta communication, c’est de trouver des correspondances entre ses valeurs et celles de ta marque.

Et là, la manière la plus simple et efficace de le faire est d’imaginer des mises en situations, des flash dans lesquels elle se reconnaîtra.

En te lisant, elle devrait se dire “mais oui, c’est exactement ça !”.

 

Bon, après… Il y a une bonne et une mauvaise façon d’utiliser le storytelling. Donc pour t’y retrouver, applique une règle simple : 

 

Si ce que je m’apprête à raconter n’apporte rien à ma cible [ ne lui transmet aucun message, ne crée pas un point de contact, ne lui fait rien ressentir… ] alors je peux m’en passer.

 

Oublier de parler de ton expertise

 

Je t’assure que c’est encore une des erreurs dans la page à propos ultra répandue. T’es là, tu parles, tu parles… Et au final, tu ne m’avances à rien. Je ne sais ni ce que tu fais, ni même pourquoi je suis là. 😅 

 

Mais oui, *rohhh* je sais que tu es perdu entre ceux qui te disent “la page à propos doit parler de toi” et la team “la page à propos doit parler de ton client !”… Eh oh, ce n’est pas une excuse.

Comme on l’a vu plus tôt, tu dois garder un équilibre cohérent entre le “nous” et le “vous”. Ou le “je” et le “tu” selon les écoles. 

 

Maintenant que c’est clair, cible les points importants que tu souhaites faire ressortir dans la case expertises. 

 

Ou si tu préfères, quelle est ta zone de génie ? Ce que tu kiffes faire et qui est rentable pour toi ? 

 

Bingo. C’est ça que tu dois mettre en avant, mais avec parcimonie. Avec une main de fer dans un gant de velours. 

 

Hop merci Google, c’était l’expression qu’il nous fallait. 

 

Trop raconter ta vie

 

En même temps, tu ne sais pas ce que tu peux raconter…

 

Je te vois bien devant ta page blanche à te demander si tu dois parler de ta dépression ou pas. Hummm… Et sinon, c’est hors sujet si je parle de mon enfance à la campagne ? 

 

Euh, ouais. Sauf si tu veux montrer ton attachement à la nature et que ça compte pour ta cible.

Mais doucement avec le racontage de vie quand même. 

 

Non, je te taquine. 

 

Je sais que c’est difficile de trier entre ce que tu dois faire apparaître et ce qui va te valoir un *Biiip* digne des erreurs dans la page à propos. 

 

Alors qu’est-ce qu’on dévoile, ou non ? Qu’est-ce qui est important, ou pas ?



Tu veux une réponse digne d’un professionnel ?

 

Oui, je suis sûre que oui.

 

“Ça dépend.” 

Tadaaam. 

Attends. Attends. J’ai quand même une explication. Ce que tu dois raconter de toi dépend de plusieurs facteurs :

 

  • Ta thématique : un investisseur ne va pas te parler de son dernier roadtrip. (Sauf s’il en a tiré une vraie leçon. Et encore…)

 

  • Ton déclic : il n’y a pas de mal à le raconter, même si c’est une histoire banale, tant que ça parle à ta cible.

 

  • La relation que tu as envie de créer avec ton audience : proche, ton léger, ou plutôt distante et professionnelle. Selon ton choix, tu vas forcément trier ce que tu veux que ta cible sache de toi. 

 

  • Les questions qui te reviennent le plus souvent : un bon entrepreneur doit prêter l’oreille à toutes les infos importantes données par sa cible. Et les questions qu’elle pose en général devraient t’éclairer sur ce qu’il serait utile de dévoiler de ta vie. Un exemple tout bête. Si tu es une maman entrepreneur et que la plupart des questions tournent autour de “peut-on vraiment devenir entrepreneur quand on est mère au foyer, sans expérience”… Là, forcément ça serait pertinent de raconter ton parcours dans les détails pour créer un effet miroir avec ta cible. 

 

  • Et ta cible. Bah oui, évidemment. Normalement, si tu as bien fait ta part du marché, tu devrais connaître son âge, ses centres d’intérêts… Enfin, ce qui serait susceptible de l’intéresser ou non dans tes anecdotes. 

 

Ne pas structurer la page à propos 

 

Ah bah ça y est maintenant que t’es lancé, les idées fusent dans ta tête. J’ai du mal à croire que tu es la même personne qui séchait devant son doc vide il y a quelques minutes.

 

On se calme. ça ne veut pas dire que tu dois rédiger cette page au gré de ton inspiration. Sinon, tu vas vite tomber dans l’une de ces erreurs dans ta page propos. 

 

Et pour le coup, on va parler de structure. Parce que si tu n’en fais pas une, tu vas avoir tendance à passer du coq à l’âne pour finalement réaliser que tu n’as pas abordé ⅓  du principal. 

 

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais dans cet article pour t’apprendre à écrire un titre qui scotche, je t’avais parlé de la formule AIDA. 

 

(La fille qui croit que tu as lu tous ses articles. 😂) 

 

Petite piqûre de rappel : AIDA, pour Attention Intérêt Désir Action, est la structure que tu dois appliquer à tous tes contenus. De l’article de blog à la page de vente.

Ah j’oubliais. La page à propos n’y fait pas exception. 

 

Tiens, regarde, cet article est très bien détaillé sur la méthode.

Ne pas mettre d’appel à l’action 

 

En principe, toutes les pages de ton site doivent être liées entre elles pour renforcer ton maillage interne. En gros, c’est la stratégie de liens qui pointent vers des pages de ton propre site. 

 

Ça, c’est ok. Mais là ce que je veux dire, c’est qu’après lecture de ta page à propos, ta cible doit être incitée à faire quelque chose. 

 

  • Soit découvrir tes produits si tu es un e-commerce. Petite parenthèse, si tu es un e-commerce, je pense que ça t’intéressera de lire ce guide pour optimiser ton site

 

  • Ou prendre un rendez-vous avec toi si tu fais de la prestation de service 

 

  • Et bien sûr, tu peux aussi renvoyer le lecteur vers ton blog. 

 

Enfin bon, comme tu peux le voir, tu as plusieurs options. L’essentiel est que ta cible sache exactement ce qu’elle doit faire après avoir fini de lire ta page à propos.



Et sinon, ta page à propos, ça donne quoi par rapport à ces erreurs ? Si elle est déjà en ligne, ça me ferait plaisir de la lire pour apprendre à mieux te connaître. 

Pin It on Pinterest

Share This